24 juin 2009

La suite de mon histoire ...

Coco les accueillit chaleureusement en leur donnant des pâtes au paprika puis la discussion commença :
“Tom, puis-je vous aider ?
   -Oui, Coco, tu le peux . Pourrait-tu nous fabriquer énormement de patates nucléaires pour affaiblir les grenouilles?
   -D’accord, mais il me faudras 48Heures,13
minutes et 57 secondes.
   -D’accord, apporte les moi dans ma demeure.”
Puis ils partirent vers Rome, capitale de la bonne boustifaille...
   Quand ils arrivèrent à destination, ils virent la panique de leurs propres yeux, Rome brulait, la dernière base où régnait la paix était détruite par des ... batraciens...
C’est à ce moment là que les grenouilles décidèrent de détruire le centre de la résistance, la demeure du roi.C’est aussi à ce moment là que les sportifs se réveillaient de leur long sommeil provoqué par le choc de la casserole du sergent Batra Ciens qui eu la joyeuse et bonne idée de détruire l’hotel dans lequel ils logeaient .Ils étaient enchainés comme de vulgaires saucissons.
Heureusement que Mathieu avait sur lui son accessoire - suisse – réveil – montre – parapluie - assiette et aussi couteau. Il défit ses liens et ceux de ses compagnons. Puis ils attendirent le garde qui lui, avait les clés de la salle des prisonniers.
   Tom et les autres firent vite demi-tour vers le soleil qui était le seul endroit où ils seraient en sécurité. Ils mirent leurs lunettes de soleil et leurs combinaisons thermiques et mirent pied sur le sol brulant.
Tout d’abord, ils virent un paysage désolé parsemé de geysers de flammes et de rivières de lave.
   Rutger et les autres volèrent les clés du garde et partirent loin, le plus loin possible. Le problème était qu’ils ne savaient pas ou aller…
Ils se faufilèrent à travers les killers frogs et les rares batraciens qui les voyait devenait assommés.
Quand ils arrivèrent devant les portes de Rome qui était en flammes, ils se dirent :
« On est dans la CENSURÉ si on veux sortir de la ville…
   - C’est clair…

WARNING

A partir de ce moment là de l’histoire, les âmes sensibles peuvent être choquées par ce qui va se passer.

Suite de l’histoire :

   Tom et les autres avançaient alors qu’un cri strident traversa la nuit ( oui je sais, sur le soleil, Il peut pas faire nuit, et alors ! Non mais oh, un peux de respect pour le travail de l’auteur…)
Ils regardèrent donc partout autour d’eux et ne virent rien.
The Big Boss pensa alors qu’il devait se concentrer pour trouver une réponse, et il commença à se concentrer, à regarder au plus profond de son esprit …
Il commença à apercevoir un sage assis en tailleur dans l’herbe, près d’un étang qui lui disait :
   « Bonjour, je me nomme Etienne. Je vis dans ton subconscient depuis des lustres, enfin, depuis que tu prends des cours de karaté par correspondance.
Pour trouver la réponse à ta question, tu dois faire le nu.
Ouvrir ton esprit, tu dois…
Mais n’oublie jamais, le moustique vient à bout de l’éléphant. »
Quand Tom rouvrit les yeux, tout lui paru plus clair.
Il pensa qu’un imbécile s’était introduit dans la navette.
Il alla vers la navette, ouvrit la porte et se retrouva face à face avec... Malaury.
Malaury le voyant entrer s’écria :
   « Vite, apportez moi la trousse de manucure automatique ! ! ! Je me suis cassée un ongle !
   -J’ aurai tout vu, une pétasse dans ma fusée, pensa aussitôt Tom.
Tu fais quoi ici ?
   -moi, rien je me coiffai quand je me suis cassée un ongle en appuyant sans faire exprès sur ce bouton rouge, là.
   -Le bouton rouge ? »
Puis, à ce moment là, une voix électronique commença à parler :
   « Décollage de l’ appareil enclenché .
10 ,9, 8, 7…
Tom couru vers la sortie et appela les autre.
   « Vous dites quoi !?
   -Revenez, vite !
   -4.
   -OK, on arrive si vous le dites.
   -3, 2,… »
Céline et les autres coururent jusqu'à la navette qui décolla sous leur nez.
   « Vous auriez pu nous dire de venir plus vite !, beugla Manon.
   « Je vous l’ai dit, pourtant, répondit calmement Tom…

Rutger et les autres, qui avaient déjà joué au dernier Gta : Celui où tu joue un lama qui doit exterminer les lézards savaient comment faire.
Ils prirent chacun une mouche télécommandée et la manipulèrent pour attirer les grenouilles loin de la porte de Rome.
Puis ils allèrent discrètement vers la taverne « Fontegourgouse ». Pour cela, ils mirent leur jet-pack supersonic à propulsion inversées.
Ils arrivèrent 13 minutes, 45 secondes et 83 centièmes après avoir dit le nom du lieu où ils voulaient aller.
Sur la routes, ils croisèrent un troupeau de canards holographiques : les vrais canards ont disparus depuis longtemps, à cause du coca radioactif …
Quand ils arrivèrent, le chaos les attendait.
Non, je rigole … Les sportifs burent de la bière à la framboise en écoutant les quelques chèvres qui râlaient à cause du jacuzzi qui n’était pas assez chaud à leur gout. Puis ils regardèrent un film intitulé « les killers potatoes », un très bon film de Tom Grangé…
Ces mêmes sportifs cherchèrent des armes pour empêcher les batraciens maléfiques d’envahir TOUTE la planète. Ils trouvèrent des raquettes de tennis à plasma et prirent le plus de provisions possibles, puis partirent à la chasse aux grenouilles et murmurant « Niark, niark. On les aura »

   Tom courut vers les commandes et, ne sachant bien sur pas conduire( on conduisait toujours à sa
place )appuya sur tous les boutons. Il fut successivement coiffé, étiré et même manucuré en passant par la centrifugeuse à patates. Il finit par atterrir sur le soleil, mais ayant malencontreusement désactivé le bouclier thermique, la fusée en mozzarella commençait à fondre.
« La fusée fond, remarqua Malaury. »
Tom courut prendre une combinaison thermique et ordonna à malaury de la mettre et, la prenant par le bras, courut vers la sortie.
Les grenouilles Manon, Julie et Céline regardèrent non sans intérêt la fusée fondre et Tom ressortir avec une pétasse à coté.
« Pourquoi avez-vous ramené une pétasse ici, votre bolognaiseté, demanda Céline.
   - Ca fait toujours bien dans une histoire…
   - Si vous le dites… »
   - Désolé de vous interrompre, mais comment on partira, demanda Julie.

Posté par tomgranger à 13:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur La suite de mon histoire ...

    L'histoire est vraiment intéressante. Et le personnage qui se nomme Julie a une question vraiment pertinente?

    Notre cher auteur a le don pour installer le suspense...

    Posté par Miss Liberté, 26 juin 2009 à 10:09 | | Répondre
Nouveau commentaire